• La composition de nos cosmétiques

    Butyl 4-hydroxybenzoate, formaldéhyde, triethanolamine, etc... ou apprendre à lire le "chimois"

    Difficile d'arriver à comprendre quelque chose quand on regarde la liste des ingrédients de ses produits cosmétiques sans être un expert en chimie... Et quand on voit la quantité de ces composants, on est vite découragé de se lancer dans l'analyse de tout ça.

    On pourrait pourtant se poser trois questions :

    - Quels sont ces ingrédients? Sont-ils nocifs?

    - Quelle en est la quantité dans mon produit?

    - Pourrait-il y avoir un risque d'effet cocktail?

     

    Quels sont ces ingrédients? Sont-ils nocifs?

    Si on n'est pas un ermite et qu'on ne vit pas sans journaux, télé ou internet, on a tous déjà entendu parler des parabens dans les gels douches, des sels d'aluminium dans les déodorants, plus récemment du phénoxyéthanol dans les lingettes pour bébé, ou autres produits de ce genre qui seraient nocifs pour la santé. Un problème supplémentaire est que même en lisant une composition, un paraben peut être caché derrière un nom scientifique, ou un aluminium peut ne pas être nocif.

    Alors comment s'y retrouver dans tout ce charabia?

    Il n'y a pas 36 solutions. Soit on fait des études de chimie et médecine pendant des dizaines d'années, soit on essaye de s'informer un minimum par soi-même. Il existe des publications sur le sujet, par exemple ce livre. Ou, puisque vous êtes en train de me lire, je suppose que vous avez accès à internet, donc pourquoi ne pas utiliser aussi ce moyen? Des dizaines de blogs et sites traitent de ces problèmes, par exemple celui-ci ou celui-là. Mais il existe aussi des sites sur lesquels on peut directement chercher son produit cosmétique et accéder à son évaluation de dangerosité pour la santé. On peut citer par exemple Le flacon ou La vérité sur les cosmétiques. Le flacon est un site participatif qui répertorie 1491 produits de 413 marques totalisant 2658 ingrédients.

    CET ARTICLE aussi résume très bien les différents types d'ingrédients composants un produit cosmétique, dont ceux qu'il faut éviter.

     

    Quelle en est la quantité dans mon produit?

    Normalement, dans la composition, les ingrédients sont notés de la plus grande concentration à la plus petite. Bien sûr, on ne peut pas savoir les pourcentages exacts. Les fabriquants assurent toujours pour les ingrédients à risque qu'ils sont en quantité "autorisée"... Mais ce qui rejoint la question suivante :

      

    Pourrait-il y avoir un risque d'effet cocktail ?

    C'est justement là que réside le soucis. La quantité d'un ingrédient X, règlementaire pour un produit A, pourrait très bien s'ajouter à celle contenue dans un produit B qu'on utilise aussi. De plus, quelle garantie avons-nous que combiné à un ingrédient Y du produit B, cela ne produise pas des effets indésirables dans notre organisme, à court, moyen ou long terme?... Sans oublier, la répétition de l'utilisation du produit et le stockage par notre corps ou non de certains ingrédients.

      

    QUE FAIRE?

    Privilégier les produits bio peut déjà aider à faire un peu de ménage dans tout ça...

    Mais ATTENTION, un produit estampillé bio ne signifie pas qu'on n'y trouvera pas de conservateur nocif (voir aussi cet article sur Le Flacon). Sans parler du "greenwashing" : des marques non bio essayent parfois d'attirer notre attention sur leurs produits avec des coloris verts, des petites fleurs et des slogans type "100% naturel"!

     

    Il existe plusieurs types de labels bio qui peuvent nous aider à faire un peu de tri, dont voici les définitions (issu de l'article de l'AREHN sur la face cachée de cosmétiques) :

     " ECOCERT

    Ecocert est un organisme de contrôle et de certification (pour 80 % des produits biologiques) agréé par l'Institut National de l'Origine et de la Qualité et accrédité par le COFRAC (Comité Français d'Accréditation)) qui exige indépendance, compétence et impartialité.
    Ecocert s’appuie sur un référentiel technique déposé en 2003 auprès du Ministère de l’industrie. Écocert peut certifier le respect de toutes chartes de cosmétiques biologiques, mais on retrouve principalement sa marque sur les produits labellisés Cosmébio et Cosméco. Qualité France est un référentiel proche de Ecocert.

    Le référentiel Ecocert repose sur des principes de base :

    • Favorise l’origine naturelle des matières premières.
    • Favorise l’utilisation des ingrédients issus de l’agriculture biologique.
    • Sans colorant ou parfum de synthèse.   
    • Sans PEG ou PPG.
    • Sans paraben, sans phénoxéthanol.
    • Sans silicone, sans paraffine.
    • Sans OGM.
    • Conditionné avec des emballages réduits et écologiques.
    • Non testé sur les animaux.
    • Transparence et respect de l’information pour les consommateurs.


    COSMEBIO

    Le label français Cosmébio désigne un cosmétique écologique et biologique, contrôlé par une association de fabricants de produits cosmétiques, en association avec Écocert.
    En plus des exigences générales du référentiel Écocert, la charte Cosmébio impose que le produit cosmétique fini soit composé de :
    - 95 %* d'ingrédients naturels ou d'origine naturelle dont 10 % minimum issus de l'agriculture biologique.
    - 5 % d'ingrédients issus de la synthèse sont autorisés
    - 95 % minimum des ingrédients végétaux doivent être certifiés bio.


    COSMEBIO "ECO"

    Label Cosmébio "ECO" pour les produits écologiques : moins exigeant, certifie que 95 %*des ingrédients du produit sont naturels ou d’origine naturelle et qu’au moins 50 % des végétaux de la composition sont issus de l’agriculture biologique et qu’un minimum de 5 % des ingrédients du produit fini sont biologiques.
    *L’eau, ingrédient principal des cosmétiques (entre 50 à 80 %) est comprise dans l’ensemble des ingrédients mais n’est pas certifiable (produit naturel par définition) ce qui signifie qu’un cométique ne contient que 20 à 50 % de produits certifiables.



    LA CHARTE BDIH

    Née en1996, en Allemagne, la charte BDIH est la première en Europe à avoir labellisé les "produits naturels".
    Elle garantit :
    - Sans produits issus de la pétrochimie.
    - Sans colorants ou parfums de synthèse.
    - Sans bases lavantes ou émulsifiants éthoxiliés.
    - Sans irradiation.
    - Sans OGM.
    - Pas d’utilisation de matières premières d'origine animale, sauf issus de l'animal vivant (ex: lanoline).
    - Pas d’utilisation de blanc de baleine ou collagène animal.
    - Aucun test sur les animaux.



    AGRICULTURE BIOLOGIQUE

    Le logo pour l’agriculture biologique en France ou le logo européen pour l’agriculture biologique, propriété du Ministère de l’Agriculture, permettent aux consommateurs d’identifier les produits alimentaires composés d’au moins 95 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique (mettant en œuvre des pratiques agronomiques et d’élevage respectueuses de l’environnement, de l’équilibre naturel et du bien-être animal. Pour les cosmétiques, ce logo est réservé aux huiles essentielles et aux huiles végétales."

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :