• Les couches lavables n'ont vraiment rien à envier aux couches jetables !

    Ma fille est en couches lavables, et après plusieurs mois d'utilisation, j'ai vraiment ZERO regret d'avoir fait ce choix. Ce choix à la base je l'ai fait pour les raisons que vous trouverez ci-dessous.

    Mais d'abord :

    QU'EST CE QU'UNE COUCHE LAVABLE?

    Oubliez les gros langes avec épingles à nourrices!

    Les couches lavables

    Il existe différents modèles : langes contour, langes à nouer, TE1, TE1 à poche, TE2, TE3, couches classiques, culottes de protections... En taille unique ou multitailles. Rien de mieux qu'une vidéo pour voir tout savoir sur les différences entre ces modèles (vidéo résumé et vidéo plus complète) :

     

     

    Les couches lavables sont PLUS ECONOMIQUES que les jetables

    Les couches jetables coûtent à l'unité entre 0,15€ (marques super discount) et 0,35€ (grandes marques). En général on estime qu'on a besoin de 6 couches par jour en moyenne. 6 changes c'est si on suit bêtement ce schéma horaire : 6 9 12 15 18 20 (en plus c'est quand bébé fait ses nuits...). Dans la pratique, couches lavables ou jetables, je trouve que c'est un peu optimiste. Il est conseillé de changer bébé toutes les 2-3h grand maximum (à cause de la macération de l'urine) et dès qu'il y a eu une selle (évidemment...) ; et en gros de le changer aux moments clefs : réveils (nuit et siestes), avant ou après manger, avant les sorties. Je tourne actuellement plutôt autour de 8 changes (1 nuit + 2 siestes + 4 repas + 1 sortie, sans compter les selles qui n'arrivent pas forcément aux moments qui nous arrangent le plus...). C'était donc sûrement plus pour un nourrisson (10 env), et un peu moins pour les plus âgés (6 env).

    Estimation du coût des COUCHES JETABLES pour 1 enfant pendant 2 ans :

    - marques super discount : 876€

    - marques intermédiaires : 1460€

    - grandes marques : 2044€

    Les couches lavables

    Pour faire une machine tous les 2-3 jours en couches lavables + avoir un peu de mou le temps du séchage des couches, il faut donc compter au moins une vingtaine-trentaine de couches lavables TU ou par taille. J'ai personnellement un trousseau méli-mélo de 29 couches de diverses marques, diverses tailles ou TU + doublures diverses + culottes de protections + seau de stockage qui vaut 542€.

    Selon les modèles de couches lavables, vous pourrez en avoir pour entre environ 250€ (système langes à nouer + culottes de protections) et 800€ (pour les TE1 les plus chères). Cependant c'est sans compter les SOLDES  et/ou les cadeaux grâce à une LISTE DE NAISSANCE (plusieurs sites de vente de couches lavables en proposent par exemple ICI, ICI ou LA)  !!! Une couche lavable au moins ça sera plus utile à bébé qu'une vingtième peluche... La valeur de mon trousseau n'est qu'indicative (prix des couches neuves) car une partie de mes couches ont été justement des cadeaux ou des produits soldés! De plus vous pouvez aussi en acheter d'occasion ainsi que revendre les vôtres lorsque tous vos enfants seront continents.

    Les couches lavables

    Le renouvellement du "papier" de protection (qui peut être réutilisé jusqu'à 3 fois, lavé avec les couches) coûte :

    - papier Disana épais (pour selles liquides pendant l'allaitement, pour 6 mois par exemple ; ne se relave pas) : 72€

    - papier Close fin en PLA (effet au sec, lavable, pendant 18 mois) : 78€

    = coût du papier : 150€

     

    A cela vous ajoutez le coût de l'entretien pendant 2 ans (lessive tous les 2-3 jours ; et encore on remplit la machine avec d'autres vêtements ou linge de maison...) :

    - produit lessive tot bots potion : 144€

    - consommation d'eau : 35€

    - consommation électricité : 22€

    = coût de l'entretien : 201€

    COÛT TOTAL (couches + papier + entretien) pour 2 ans d'utilisation = 893€Les couches lavables

    Pour 1 enfant, on arrive donc au prix des couches jetables super-discount (si on a vraiment envie d'acheter du super-discount...), mais à partir de votre 2e enfant, il ne vous reste que le coût de l'entretien et des papiers de protection... En tout cas, on est très loin du prix de ce que coûtent les marques type Pampers........ Et n'en parlons même pas pour plusieurs enfants........ De toute façon c'est toujours le principe du jetable : on achète (et on jette) et on ne fait pas attention aux dizaines ou milliers d'euros que ça nous coûte au final!

    On pourrait pousser la réflexion aussi jusqu'au coût pour la collectivité du traitement des déchets de couches jetables : d'après Christelle Beneytout, cela coûterait en France par an plus de 55 millions d'euros. Les couches jetables c'est 3% des ordures ménagères!! Vous payez ça avec vos impôts... Merci Pampers et compagnie!

     

    Les couches lavables sont PLUS ECOLOGIQUES que les jetables

    Les couches lavablesSi on compte toujours 8 changes par jour, un enfant utilisera 5760 couches jetables pendant 2 ans (soit 10m3 ou la taille d'une chambre d'enfant). Tout cela est incinéré ou enfoui. Sans parler des emballages dans lesquels sont vendues ces couches. Une couche jetable met entre 200 et 500 ans pour se décomposer et sa décomposition rejette du méthane et des acides qui polluent sols et nappes phréatiques. Le même type de problème se pose en cas d'incinération ; des dioxines cancérigènes pour l'homme sont alors rejetées dans l'atmosphère...

    Et concernant la production des couches jetables, elle est de même bien plus polluante que celle des lavables, surtout que les couches lavables sont très souvent fabriquées à partir de textiles issus de l'agriculture biologique. Une couche jetable nécessite l'équivalent d'une tasse de pétrole pour sa production et plus de 5000 couches jetables équivaut à l'abbatage de 5 arbres.

    En outre, selon les recommandations de l'OMS, les selles de bébé (en couches jetables ou lavables) devraient être jetées aux toilettes pour être traitées avec les eaux usées, et non pas être enfouies ou incinérées ce qui n'est absolument pas hygiénique! Mais au final seuls les parents utilisant les couches lavables jettent les selles de bébé aux toilettes...

    Pour optimiser les économies d'énergies, les couches lavables seront lavées avec le reste du linge, à 40°C. Cela est suffisant. Un lavage à 60°C peut être effectué de temps en temps pour un nettoyage plus en profondeur. Vous pouvez aussi programmer un double rincage à chaud pour bien éliminer les résidus éventuels de lessive. Je rajoute donc aux lessives de couches tout ce qui peut passer à 40°C, vêtements de bébé, serviettes ou torchons, par exemple.

    Consommation de couches jetables dans le monde (actualisez votre page) :

     

    Les couches lavables sont PLUS SAINES que les jetables

    Les couches jetables sont composées de cellulose, de gel absorbant de polyacrylate de sodium et de plastique. Diverses analyses ont mis en évidence d'autres composés comme des dioxines, des COV ou encore du tributyl étain (Cf thèse d'Anne Sophie Ourth, pp 8-10). Sans oublier parfois des parfums qui y sont ajoutés, irritants pour la peau fragile de bébé.

    La réponse de fabricants de couches jetables à ces analyses est : oui, mais tout est dans les normes de pourcentages autorisés. Bref, ils ne nient même pas leur existence, je ne trouve pas ça plus rassurant!!!  En outre, admettons que chaque produit est dans les normes et ne soit pas nocif, mais qui peut nous assurer que le mélange de ces divers pourcentages de ces divers produits ne le soit pas? Cette possibilité n'est jamais analysée. Et que dire des études payées par ces mêmes fabricants... la blague quoi!Les couches lavables

    Ajoutons à ce cocktail de produits chimiques que la couche jetable ne laisse pas respirer la peau de bébé. Le plastique utilisé dans ces couches est totalement hermétique (oui on l'oublierait presque comme il est caché entre deux couches de cellulose), contrairement au PUL utilisé dans les couches lavables. La température à l'intérieur d'une couche jetable est estimée à au moins 1°C de plus qu'à l'intérieur d'une lavable, ce qui est dangereux pour la fertilité des petits garçons. Cela favorise aussi évidemment la prolifération rapide des bactéries.

    L'effet au sec tant vanté par les fabricants de couches jetables est aussi à double tranchant. Un effet "trop" sec de par l'absorption de l'humidité par le gel assèche aussi de fait la peau de bébé et peut entrainer des rougeurs. De plus, comme les parents sont "rassurés" que bébé est au sec plus longtemps, ils ont tendance à changer moins souvent la couche, pendant que la macération et transformation de l'urine en amoniaque agresse la peau de bébé et créé des érythèmes fessiers. Bien sûr ils ne vous diront jamais ça dans leurs pubs...

    On peut encore ajouter que les couches lavables sont plus saines pour TOUT LE MONDE puisque, comme je disais ci-dessus, l'enfouissement ou l'incinération des couches jetables polluent l'air qu'on respire ou les nappes phréatiques qui serviront ensuite à irriguer nos champs...

    Enfin, les couches lavables ont l'avantage de maintenir les jambes des nourrissons légèrement écartées, ce qui aide à un bon développement des articulations des hanches pendant leurs premiers mois. Les orthopédistes font d'ailleurs porter plusieurs épaisseurs de langes à certains nourrissons pour prévenir ou traiter des dysplasies de la hanche.

     

    Les couches lavables sont PLUS FUN que les jetables

     Les couches lavablesLes couches lavablesLes couches lavablesLes couches lavablesLes couches lavables

    Ce n'est sûrement pas que mon avis personnel, je pense que beaucoup d'autres parents ayant des enfants en couches lavables se font aussi plaisir à mettre des couches lavables en tant que véritable vêtement et accessoire de mode. Les fabricants de couches lavables nous proposent maintenant tout une panoplie de motifs colorés, gais, à thème... Par exemple, Tot bots a sorti récemment un thème "contes" : hansel et gretel, les trois petits cochons, Jack et le haricot magique,... J'avoue, j'ai craqué récemment sur la culotte de protection les trois petits cochons (ci-dessus)... De toute façon je devais acheter des tailles 2, mais j'ai pas attendu les soldes, j'avais peur qu'il n'y en ai plus .

    Vous pouvez aussi les confectionner vous même avec les couleurs et motifs de votre choix.

    Les couches lavables

    Il existe aussi des mamans couseuses ; avec les couches lavables vous pouvez ainsi aussi favoriser l'économie locale plutôt que les grandes multinationales.

    Enfin franchement, par rapport à ces vieux trucs en papier, même si on trouve parfois un petit nounours dessus, y'a pas photo...

    Pourquoi ne pas apprendre à bébé les couleurs et les animaux avec ses jolies couches . Puis au moins, bébé peut tout à fait manipuler ses couches (propres) sans danger pour sa santé!

      

    Les IDEES RECUES sur les couches lavables

    - "C'est un retour en arrière de 40 ans pour les femmes" : NON je n'ai pas l'impression d'être retournée en arrière, au contraire, je trouve que les couches lavables sont bien plus modernes et performantes sur de nombreux points comparativement aux couches jetables. De plus, PAPA sait aussi changer les couches, même les langes à nouer ; il sait aussi lancer une machine... Par contre, tenir ce genre de propos, c'est bien un retour en arrière!!!!

    Les couches lavables

    - "C'est sale, c'est dégoûtant!" : L'urine n'est pas sale, elle est stérile. Quand aux selles, elles ne changent pas de couleur, odeur ou consistance seulement parce que les couches que l'on met sont lavables ou jetables! Les couches lavables s'utilisent avec des papiers de protections qui peuvent se jeter avec les selles aux toilettes ; c'est bien moins sale que de stocker dans sa poubelle une couche jetable pleine de caca. Il peut arriver que cela déborde un peu plus que d'habitude du papier dans la couche ; il arrive bien que bébé régurgite aussi non? Dans ce cas on rince la couche au lavabo avant de la stocker dans le seau à couches, ce n'est vraiment pas la mort... Si le vomi, pipi ou caca vous rebutent, ne faites pas d'enfant!

    - "Bébé va tout le temps être mouillé" : A force de rabachage dans les pubs de Pampers et compagnie, on a l'impression qu'ils sont les seuls à pouvoir permettre à bébé d'avoir les fesses au sec. C'est FAUX. Il existe des textiles hydrofuges comme le polaire qui maintiennent à distance l'humidité de la peau de bébé. Certains papiers de protection à base de PLA (intissé synthétique à base de bioplastique) ont aussi cet effet. Cependant l'effet mouillé peut aussi permettre à bébé d'avoir conscience de son élimination et l'aider dans l'apprentissage de la continence.

    - "Je vais devoir changer bébé plus souvent" : Non, pourquoi? Si vous utilisez des textiles hydrofuges, bébé aura les fesses au sec. Ensuite, qu'il soit en couche lavables ou jetables, bébé doit être changé aussi souvent que possible, au plus toutes les 2-3h. Ce qui est dangereux pour lui c'est la macération dans l'urine ou les selles ; que les couches jetables soient ultra absorbantes n'y change absolument rien, l'urine se décomposera de toute façon en ammoniaque.

    - "Les couches lavables ne vont rien absorber" : Vous avez été lobotomisé par les pubs Pampers?? Les couches lavables ont une absorption mécanique et non pas chimique comme les jetables (avec le gel de polyacrylate de sodium), cela ne signifie pas qu'elles n'absorbent rien. Certaines matières peuvent d'ailleurs absorber une quantité très importante de liquide, comme la microfibre qui peut être utilisée dans les doublures ou les inserts. Pour 2-3h d'utilisation, l'absorption de la grande majorité des couches lavables est amplement suffisante ; pour certains modèles, soit vous ajoutez un insert pour augmenter l'absorption, soit vous changez bébé plus souvent. Pour la nuit vous favorisez les tissus type microfibre, bambou,... et c'est nickel aussi!

    - "Avec cette épaisseur de tissu et cette culotte enduite de plastique, la peau de bébé ne va pas respirer, il va avoir chaud" : C'est faux! Voir ci-dessus. L'apparence ultra fine des couches jetables est trompeuse. Elles sont beaucoup plus hermétiques que les couches lavables, quelle qu'en soit l'épaisseur. Il est reconnu que la température à l'intérieur d'une jetable est plus élevée.

    - "Cela va sentir mauvais!" : Non. Pour utiliser parfois occasionnellement des couches jetables (écologiques!), je trouve toujours que la couche jetable sent plus fort que la lavable. Ca laisse en plus une espèce d'arrière-odeur de produit chimique vraiment désagréable... Concernant la différence d'odeur pour le stockage des couches lavables sales dans leur seau (avec quelques gouttes d'huile essentielle de tea tree ou du déocouche) et des poubelles remplies de couches jetables, si le seau ou la poubelle est suffisament hermétique cela ne sent pas plus l'un que l'autre ; mais la différence peut se faire si vous ne jetez pas les selles aux toilettes... Le faites-vous?

    - "Il va y avoir des fuites!" : Tout dépend si bébé est changé suffisament souvent et si ses vêtements ne compriment pas la couche, lavable ou jetable. Concernant les selles liquides des bébés allaités, la solution couche lavable classique + culotte de protection est même plus efficace que les couches jetables, grâce aux élastiques dos et cuisses des 2 éléments.

    - "Ils ne vont jamais les accepter à la crèche!" : Les couches lavables souffrent encore de beaucoup de préjugés, mais de plus en plus de puéricultrices sont sensibilisées à ce mode de change. Sinon, il vous suffit d'expliquer, montrer vos couches,... il n'y a pas de raison non plus qu'on vous renvoie chez vous avec bébé pour ça! Préférez éventuellement les TE1 (voir la vidéo ci-dessus), qui ressemblent plus aux jetables du point de vue de la manipulation. Préparez les couches avec le papier de protection déjà placé à l'intérieur (en même temps je le fais déjà pour nous-mêmes à la maison).

    - "Cela va me prendre de la place à la maison!" : Je range toutes les couches sur une partie de l'étagère de la table à langer. Cela ne prend pas plus de place que deux ou trois paquets de couches jetables (ne parlons même pas des jumbo packs). Quand aux couches lavables sales, cela prend la place d'un seau ou d'un sac de stockage, donc pas plus qu'une poubelle de couches jetables...

    - "Les couches lavables vont gêner bébé dans ses mouvements" : FAUX aussi! Par expérience personnelle, maman d'une petite fille tonique, les couches lavables ne l'ont jamais gênée pour gesticuler, apprendre à se retourner, à s'asseoir, à marcher à 4 pattes, à se mettre debout, assise, debout, assise,......... Elle a même eu tendance à être légèrement en avance par rapport à la moyenne, donc vraiment rien à voir! Et les bébés en couches lavables ne présentent aucun retard à la marche par rapport aux autres.

     

    Les INCONVENIENTS des couches lavables par rapport aux jetablesLes couches lavables

    - Qui dit couches lavables, dit machine à laver. Bien sûr on ne va pas vous demander de laver vos couches au lavoir ou à la main . Enfin bref, du coup au camping, on peut comprendre que les couches lavables ce ne soit pas vraiment très pratique. Sinon le reste du temps, pour un court déplacement une journée, il vous suffit d'utiliser un sac à couches lavables étanche pour stocker les couches souillées ; et pour des déplacements plus longs, si vous avez possibilité d'avoir accès à une machine à laver, c'est bon, sinon j'avoue que les couches jetables dans ce cas dépannent bien. Les choisir écologiques dans ce cas .

    - Qui dit machine à laver, dit étendage et rangement. Certes un peu plus de manutention qu'avec les jetables, pour lesquelles il suffit de sortir les poubelles, mais rien d'extraordinaire non plus. De plus sans les jetables vous économisez votre énergie à devoir aller en racheter et en trimballer du supermarché ; avec les lavables finalement vous avez tout sur place.

    - Qui dit rangement, dit préparer les couches à l'avance. C'est ce que je vous conseille en tout cas. C'est-à-dire préparer à l'avance notamment les inserts et papiers de protection dans les couches. Au moment du change vous n'avez qu'à prendre la couche pour la mettre à bébé. Donc bien sûr cela vous rajoute un peu de travail comparativement à ouvrir un paquet de couches jetables... Après si vous pensiez qu'avoir un enfant c'était les vacances et que cela perturbe votre vie quotidienne, il fallait peut-être mieux ne pas en faire...

    - Qui dit couche lavable, dit un peu plus de temps pour le change. Enfin tout dépend de votre modèle de couche. Les TE1 ne sont faites que d'une seule pièce, donc le change est similaire aux jetables. Pour les TE2, vous repressionnez des inserts dans la culotte de protection si celle-ci n'est pas souillée, enfin ça ne prend que quelques secondes de plus... Idem pour les TE3. Pour le système couche classique + culotte, vous avez 2 éléments à mettre sur bébé au lieu d'un, cela met un peu plus de temps, mais quoi, ça se compte en secondes... De toutes façons, le temps du change peut aussi être un moment de pose, de jeu avec bébé, on peut en profiter pour lui proposer le pot, on peut lui laisser aussi quelques minutes les fesses à l'air, ça ne lui fait pas de mal!

    - Les couches lavables sont plus volumineuses. Ce qui nécessite de prévoir des bodys, vêtements à une taille supérieure éventuellement (enfin tout dépend lesquels). Cependant, la couche lavable garde le même volume, tandis que la jetable va gonfler de fait avec l'urine de bébé. Des vêtements trop ajustés en couches jetables, ce n'est pas non plus optimal, ce sont des fuites assurées. Enfin cela est-il vraiment un inconvénient?? Bébé ne s'en portera pas plus mal, plutôt que de se mouvoir dans des vêtements rigides et super cintrés. Oui, oubliez les petits jeans rigides, ils ne passent pas sur les lavables ; de toute façon, je ne trouve pas ça confortable pour bébé, même avec des jetables!

    - Qui dit voyage, dit se trimballer tout le trousseau. Expérience déjà vécue... Oui bon ça prend un peu de place dans le sac, mais c'est faisable quand même!

     

    OU SE PROCURER DES COUCHES LAVABLES?

    Achats d'occasion :

    - Les Ptits natures

    - La bourse aux couches lavables

    Boutiques de fabricants de couches lavables : cliquez ICI

    Boutiques en ligne : cliquez ICI

    Location de couches lavables : cliquez ICI

    Ateliers de couture, pour faire soi-même ses couches : cliquez ICI

    Patrons de couches, pour faire soi-même ses couches : cliquez ICI

     

    Pour aller plus loin

    Ourth Anne-Sophie, Les couches lavables contituent une alternative moderne, écologique et économique aux couches lavables, faculté universitaire des sciences agronomiques de Gembloux, 2003

    Crawford Janis, Kane Seydou, Lagarde Isabelle, Raynault-Desgagné Patricia, Etude d'une solution alternative à l'utilisation de couches jetables en garderie, diplôme supérieur en gestion de l'environnement, université de Sherbrooke, Longueuil, Québec, 2006

    Les couches lavables

     

     

     Beynetout Christelle, Les couches lavables, ça change tout!, Editions La Plage, 2008

     

     

     

    Les couches lavables

     

     

     Markmann Marianne, Les couches lavables, le retour, Editions Jouvence, 2008

     

     

     

    Les couches lavables  

     

     Les couches lavables et autres alternatives aux couches jetables, Editions Grandir autrement, 2008

     

     

    Les couches lavables

     

     

     Guide d'entretien des couches lavables, http://www.les-couches-lavables.fr/index.php

      

      

     

      Les couches lavables

      

     Accueillir un enfant en couche lavable dans ma structure collective, APCL Bulle de Coton

     

     

     

    Les couches lavables

      

    Le guide pratique d'achat et d'entretien des couches lavables, ACPL Bulle de Coton

    Le guide pratique du bébé nomade, ACPL Bulle de Coton

     

     

    ET SI LES COUCHES LAVABLES (RE)DEVENAIENT LA NORME ET LES JETABLES N'ETAIENT PLUS UTILISEES QU'EN DEPANNAGE??

     

    sources des dessins : http://vgmama.canalblog.com/ / http://www.bulledecoton.org/ / http://paternage.canalblog.com/ / http://liliaimelenougat.over-blog.fr/ 

    sources principales des informations : Christelle Beneytout, "Les couches lavables, ça change tout!" /  http://www.bulledecoton.org/

     


    1 commentaire
  •  La manière la plus écologique et économique de répondre aux besoins d'élimination de son enfant mais pas seulement...

     L'hygiène naturelle infantile   L'hygiène naturelle infantile   L'hygiène naturelle infantile

    L'Hygiène Naturelle infantile (HNI, ou Elimination Communication EC) part finalement de ce principe simple : un bébé est capable de communiquer avec ses parents sur ses besoins d'élimination comme sur sa faim ou sa fatigue.

     

    L'HNI n'a rien à voir avec un quelconque apprentissage précoce de la "propreté" (ou plutôt continence) C'est simplement un moyen de répondre aux besoins de son enfant.

    Pour la petite histoire, autrefois les bébés étaient souvent un peu forcés à être sur le pot comme un apprentissage, alors qu'ils ne peuvent pas se retenir, leurs sphincters n'étant pas à maturation avant plus ou moins 18 mois. A la fin du XXe siècle, un pédiatre, le Dc. Brazelton a révélé cette information aux parents : cette intention contre le "dressage au pot" était certes louable, mais ce pédiatre travaillait aussi pour Pampers, et suggérait donc aux parents de mettre des couches jetables à leur bébé jusqu'à la maitrise totale des sphincters. La tendance depuis cette époque est donc de laisser bébé avec ses couches jusqu'à 2 ans ou 2 ans et demi minimum... Marketing quand tu nous tiens...

    L'hygiène naturelle infantileL'hygiène naturelle infantile

    Mais cette histoire de sphincters est un peu plus subtile que cela, car les parents pratiquant l'HNI peuvent les stimuler pour inciter leur bébé à se détendre et uriner.

    Enfin, mener progressivement bébé vers la continence en respectant son rythme et en le familiarisant (dès la naissance ou progressivement) à une élimination en dehors des couches facilitera forcément la chose plutôt que du jour au lendemain lui dire : "tiens tu vas apprendre à être propre (tu étais sale avant...) voici un pot!" D'ailleurs personnellement je trouve ça étrange.

     

    L'HNI se base sur 4 choses:

    - reconnaitre les signes et le langage de bébé qui par là indique qu'il a besoin d'éliminer : concentration, gesticulation, son, signe, etc... (cela dépend bien sûr des bébés, chacun a son langage)

    - observer les rythmes de l'enfant : à quel moment en général fait-il ses besoins (après la sieste, avant, pendant, après manger, etc...)

    - l'intuition des parents, qui arrivent à proposer le pot avant que l'enfant ne le demande (apparemment cela se développe avec l'habitude de l'HNI)

    - l'incitation de bébé à éliminer : par des sons "ppsssssss" par exemple...

     

    Personnellement :

    Certes je ne pratique pas l'HNI à temps plein ; bébé est en couches lavables. Je suis d'ailleurs admirative des parents qui se lancent dans cette aventure à plein temps (en même temps 60% de l'humanité se débrouille très bien sans couches). Mais quand je vois qu'elle se concentre pour faire caca (facile à repérer, surtout depuis la diversification alimentaire) pourquoi je la laisserais se faire sur elle-même? Mettons-nous à leur place : vous préférez aller faire vos besoins aux toilettes non? Pourquoi cela serait-il différent pour bébé?

    L'hygiène naturelle infantile

    Je loupe rarement un caca (enfin depuis la diversification...), et pour les pipis, je lui propose le pot aux réveils (matin et siestes, énormes pipis assurés), ainsi qu'au change éventuellement, si je vois qu'elle peut être réceptive ou qu'elle n'a pas beaucoup uriné dans sa couche. Pour l'inviter à se détendre, mon truc c'est de lui siffler "au clair de la lune". Elle connait bien maintenant ce signal et si elle a suffisamment envie, elle se concentre et se relâche ; quand elle n'a pas envie, ben elle n'a pas envie, ça se voit de suite de toute façon et je lui change juste sa couche.

     

    Est-ce économique? Ecologique?

    Entre un enfant qui utilisera des milliers de couches de la naissance à la propreté (et le coût qui va avec) et un qui n'en utilisera pas ou quasiment pas, je pense que ce n'est limite pas la peine de poser la question, même si HNI ne signifie pas zéro dépensesCependant les parents qui pratiquent l'HNI à temps plein ou partiel ne le font pas en premier lieu pour ces raisons, mais pour établir une relation, communication particulière avec leur enfant.

     

    Plus d'informations sur l'HNI :

    Vous pouvez trouver plus d'infos sur divers blogs de parents qui ont pratiqué l'HNI à temps plein et qui partagent leur expérience :

    - Ecopitchoun

    - Bidoudavril

    - Matteovoyage

    - Bébécouchelibéré

    - Renaissance Romane

    Et sûrement d'autres encore...

     

    Ça y est les couches (lavables, hein) c'est complètement fini!

    Ça y est bébé est continent de jour ET de nuit! De jour depuis un mois et demi au moins, même pour les sorties et la sieste, et de nuit depuis 3 semaines. Elle va avoir 21 mois demain... Et elle demande toute seule le pot (elle court vers le pot et me le montre quand l'envie lui vient).

    Elle n'est pas du tout traumatisée (enfin ce sont vraiment les théories c****** des pédiatres ça) et est très fière d'avoir des culottes comme maman, comme les grands.

    Bref "l'apprentissage" de la "propreté" à 2-3 ans, faudra m'expliquer...................................

     

     source des dessins : http://vgmama.canalblog.com/

     


    votre commentaire
  • Vous avez vraiment envie de dépenser 2000 € dans des protections périodiques???

    OUI, vous m'avez bien lue. En effet, c'est à peu près ce que vous dépenserez dans votre vie de femme, soit pour entre 10000 et 15000 protections. Comme toujours, on ne fait pas le calcul évidemment, on achète (et jette) au fur et à mesure sans se rendre compte et surtout : on est très mal informé!!

    Quand je pense à tout cet argent que j'ai jeté par la fenêtre et protections dans les déchets ménagers et égouts pendant toutes ces années (sans parler des emballages), en pensant qu'il n'y avait pas d'autres solutions de toutes façons, ça me dégoûte... Et s'il n'y avait que moi en plus, mais nous sommes des milliards de femmes à le faire!

    De plus, je vous passe le côté "cocktail de produits toxiques" (aluminium, parfums, hydrocarbures, résidus de pesticides, de chlore, etc...), vous trouverez un article sur ConsoGlobe ICI. Je vous conseille vivement de le lire! Et n'oublions pas que les serviettes et tampons sont en contact avec nos muqueuses intimes, et donc par là tout passe très facilement dans notre corps et notre sang.

     

    Enfin bref, sans tampons ni serviettes, comment fait-on???

    Rien d'insurmontable! 3 solutions existent, qui sont autant écologiques qu'économiques :

    - les serviettes lavables

    - les coupes menstruelles

    - les éponges naturelles

    Je me pencherai dans ce propos sur les coupes menstruelles, qui est une alternative aux serviettes ET aux tampons.

     Les coupes menstruelles

    Qu'est-ce qu'une coupe menstruelle?

    Il s'agit d'une petite coupelle en plastique souple que l'on insère comme un tampon. Pas de panique : il existe diverses techniques de pliages bien sûr pour l'insertion. Donc, une fois insérée, la coupe n'absorbe pas le sang mais le recueille, ce qui de plus est moins irritant et moins asséchant pour les muqueuses. Pour l'enlever, on pince la base (pour annuler l'effet ventouse) et on vide le sang recueilli. On la nettoie et on la rince (lavabo ou petit bouteille d'eau) et on la réinsère.

    J'en vois déjà qui font : BEURK  !

    Petite question : je pense qu'il vous est déjà arrivé de vous couper, ou de saigner du nez, est-ce qu'il vous est venu à l'esprit de dire "beurk"? Les menstruations, ce n'est que du sang, c'est certes tachant, mais il n'y a rien de sale à celà. Cette apriori nous a été inculqué par les publicités qui montrent des serviettes blanches immaculées et ce petit liquide bleu qui remplace le sang... Du coup, on en vient même à avoir honte d'avoir ses règles (qui n'a jamais ressenti celà?)...

    Voici une vidéo de démonstration pour la Mooncup:

     

    Avantages de la coupe menstruelle :

    - ECONOMIQUE : 2 à 3 coupes pour toute sa vie de femme (durée de vie de +-10 ans), à 15-25€ la coupe selon les marques ; contre plus de 2000€ de serviettes et tampons... No comment!!

    - ECOLOGIQUE : idem, 2 ou 3 coupes, contre des milliers de serviettes et tampons aux déchets (10000 à 15000)...

    - PRATIQUE : pas besoin de stocker dans son sac ou ses placards serviettes et tampons, pas de détours au supermarché pour en racheter

    - CONFORTABLE : comme un tampon, on ne la ressent pas, avec le fil en moins qui dépasse.

    - "GAIN DE TEMPS" : grâce à leur capacité à recueillir plus de liquide que les serviettes et tampons, et le fait qu'elles ne risquent pas de nous irriter, la coupe menstruelle se vide moins souvent que ne se changent les tampons ou serviettes : 2 à 3 fois par jour suffisent (matin, midi et/ou soir ; toutes les 12h minimum)

     Les coupes menstruelles

    Inconvénients de la coupe menstruelle :

    - PEU PRATIQUE EN SORTIE : on lui reproche souvent le "mais dans les toilettes publiques, on fait comment?". Comme je mentionnais ci-dessus, sans lavabo dans les toilettes mêmes, on peut essuyer la coupe avec du papier toilette, ou la rincer avec une petite bouteille d'eau. En même temps ce problème ne se pose pas forcément tant que ça, puisqu'on vide la coupe que 2 à 3 fois par jour... Au lever et au coucher, on est en général chez soi, donc il reste éventuellement le midi à gérer, pour les jours de pertes abondantes.

    - ETRE A L'AISE AVEC SON INTIMITE : cela dépendra des caractères des personnes. Cependant en étant déjà habituée aux tampons, ce n'est pas particulièrement différent...

    - PRENDRE LE COUP DE MAIN : pour la plier, l'insérer, la retirer. Il peut falloir quelques cycles pour maitriser, selon les personnes encore, mais au regard des avantages de la coupe, il suffit d'un peu de persévérance...

     

    Où en acheter?

    Dans des magasins bio, certaines pharmacies,... ou en ligne sur les sites de produits bio ou sur les sites en ligne des marques de coupes.

    Vous pouvez trouver un magasin près de chez vous en vous rendant sur CETTE PAGE.

    J'ai personnellement acheté la Meluna Soft sur Brindilles ; j'ai vu qu'ils en avaient bien sûr aussi à mon magasin écolo de Prague  (pour celles qui y habitent...).

     

    Pourquoi je n'en ai pas entendu parler plus tôt......... ?

    Je n'aurai pas de réponses à cela. Peut-être les lobbys... 2000€ contre 45€, les femmes auront intérêt à continuer d'utiliser tampons et serviettes...

    De plus, il n'y pas tellement de publicité en France autour des coupes menstruelles, surtout à la télévision, je n'en ai jamais vu ; mais elles sont plus développées dans d'autres pays. Voici une pub anglaise pour la Mooncup façon rap battle  :

     


    votre commentaire
  • Juste pour se débarbouiller? Pourquoi jeter?

    Pourquoi utilise-t'on des disques démaquillants jetables en coton à gogo? Bonne question en fait... Je n'ai même pas d'explication valable de pourquoi pendant toutes ces années j'en ai acheté. Simplement j'allais au supermarché, dans le rayon des cosmétiques je voyais : disques démaquillants, donc je les achetais... C'est vraiment débile, mais je n'ai même pas d'autre excuse  .

    Bref, après la découverte des couches lavables, je me suis dit : mais oui bien sûr, pourquoi ne pas avoir des disques démaquillants lavables? Je me suis rendue sur mes boutiques en ligne habituelles, et bien sûr j'ai trouvé ce qu'il me fallait!

    Les disques démaquillants lavables Les disques démaquillants lavables Les disques démaquillants lavables

    J'ai personnellement acheté le lot de 12 disques lavables de chez Lulu Nature, en coton et chanvre bio. Bien sûr comme souvent pour ce genre de produits, on a du bio, donc c'est meilleur aussi pour la planète.

     

    Comment ça marche?

    Exactement comme un disque jetable... Côté confort, c'est très doux et côté efficacité, rien à redire non plus!

    Ensuite, on les stocke puis il suffit de mettre les disques dans la machine avec le reste du linge pour les laver. Ils conseillent à 60°C, moi j'ai lavé à chaque fois avec le reste de mon linge, à 40°C, et tout est parti nickel, pas de restes de traces de mascara ou autre.

    Selon les marques, vous avez divers choix de textiles (coton, chanvre, bambou, eucalyptus). Le chanvre, le bambou et l'eucalyptus (tencel) sont en général plus doux et leur culture est meilleure pour la planète d'un point de vue écologique.

     

    Combien ça coûte?

    Pour mon lot de 12, j'en ai eu pour 7€. Sachant que les lots de disques jetables coûtent entre 1 et 3€ selon les marques et quantité de disques. Pas besoin de faire de calculs savants pour voir qu'on y gagne très rapidement!!!

    Il existe bien sûr d'autres marques :

    - Imse Vimse propose un lot de 10 pour 12€

    - Les tendances d'Emma  propose divers lots de 10, 15 ou 20 carrés démaquillants (plus grands que les précédents, pour celles qui sont habituées à acheter des maxi carrés ou ovales jetables) avec une petite trousse assortie, entre 20 et 30 €, ou 15€ les 10 carrés sans la trousse.

    - Lamazuna propose des lingettes en microfibres (bon donc c'est pas bio par contre...) qui dispensent même de produits démaquillants puisqu'elles s'utilisent seulement avec de l'eau. 10€ le lot de 10, ou entre 15 et 25€ les coffrets avec pochette de rangement. Ils proposent aussi l'achat d'une lingette test sur leur site internet, remboursable en bon d'achat et sans frais de port. Peut-être je testerai un de ces quatre...

    - Encore mieux : faire soi-même! Les personnes adeptes de couture trouveront facilement parmi leurs chutes divers morceaux de tissus pour réaliser eux-mêmes leurs propres disques ou carrés démaquillants! Ma copine Léali m'en a offert pour mon anniversaire! Merci!!

    Et pas de frais d'entretien, puisque que c'est mis avec le reste du linge (c'est pas ça qui prend de la place dans la machine)...

     

    Pas de lots de cotons jetables à stocker dans la salle de bain ou la trousse de toilette. Pas besoin de faire de détour par le rayon cosmétique au supermarché pour en racheter. Et encore des déchets en moins dans la poubelle (disques ET sachet plastique)!!!

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique